Naevus

La plasticienne Myriam Martinez travaille depuis plusieurs mois en résidence au Musée de la Briqueterie (Langueux, Côtes d’Armor) sur le projet "Naevus", soutenu par le Fonds Régnier pour la Création.

 

Dans l’idée de développer une langue organique et humide, elle réalise une série de sculptures dans les ateliers du musée, face à la mer. La lecture de l’ouvrage « La chose dans les algues » de Hodgson, et le contexte de travail la plongent dans une ambiance où les textures subaquatiques prennent vie. 


« Naevus signifie en latin grain de beauté et maladie de la peau à la fois, la frontière entre les deux me permet de donner couleur à mes sculptures noires, dans leur expression. Les sculptures en grès noir sont point par point émaillées, ce qui donne l’aspect d’un épiderme visqueux et vivant. Naevus impose un paysage maritime qui survit au passage d’une vague, qui laisse derrière elle les restes d’une archéologie du vivant. Un retour à l’état de mollusque marin, qui pourtant est à notre origine.

Naevus comme un point de Beauté qui demeurera après notre passage. »

 

Exposition de Naevus à Paris : être informé

Myriam Martinez - Naevus

Naevus

Myriam Martinez - Naevus

1/2